Quand

Dans quelles occasions utiliser le prisme miroir ?

Utiliser le prisme miroir à l'entrainement, à l'échauffement et en compétition sont globalement les trois moments privilégiés. En effet à l'entrainement vous vous familiariserez avec toutes les possibilités offertes par le prisme miroir . A l'échauffement, vous accélêrerez la mise en route de votre cerveau pour une vision indirecte, avant la compétition si l'utilisation du prisme miroir est autorisée. Lire la suite ci-dessous ...

Utiliser le prisme miroir à l'entrainement

Effectivement, utiliser le prisme miroir à l'entrainement représente l'essentiel du temps passé avec cet outil. En effet, il faut un long temps d'adaptation pour l'utiliser correctement et en toute sécurité. Plus on utilise le prisme miroir à l'entrainement, plus on sera efficace en compétition. Au niveau sécurité, il est plus simple d'utiliser le Vizzzz seul sur une route que pendant une compétition pendant laquelle on est susceptible de dépasser ou d'être dépassé par d'autres cyclistes.

Il faut aussi savoir regarder directement dans le prisme miroir, mais aussi regarder par a-coups ou à distance afin de conserver une attention globale de ce qui se passe autour de soi, sans voir directement. Il y a vraiment " un coup à prendre ", et il faut donc s'y entrainer.

Travail du positionnement aéro Positionnement aérodynamique en triathlon

Utiliser le prisme miroir à l'échauffement

Certes, l'échauffement avant une course, voire avant un entrainement, est un instant plutôt court. Mais là encore, tester son Vizzzz quelques instants est souhaitable parce que ce n'est pas un outil instinctif. Il faut " l'apprivoiser " ! Personnellement, il me faut toujours un temps d'adaptation à cette vision indirecte. Quelque soit le moment d'utilisation, je l'utilise mieux après quelques minutes. Il ne faut pas partir tête baissée tout de suite. Ainsi, à l'échauffement, vous pourrez éprouver les sensations par avance et avoir une meilleure efficacité plus rapidement ensuite sur la course.

Utiliser le prisme miroir en compétition

De prime abord, il faut toujours se poser la question du parcours. Y a t il un nombre significatif de lignes droites ? Le parcours est il majoritairement plat ? Suis-je susceptible de rouler seul devant ? Si vous répondez OUI à ces 3 questions, il est évident que le prisme miroir vous apportera une aide inestimable ! Si le parcours est plat et droit, mais que vous serez sans cesse doublé, ou que vous allez fréquemment dépasser d'autres cyclistes, alors vous ne serez pas tranquille et utiliser le prisme miroir en compétition ne sera pas toujours un avantage parce que vous serez nerveux. Enfin, utiliser le prisme miroir sera peut être interdit par la direction de la course. Là encore je le répète, il s'agit de compétitions en individuel ! Il est hors de question d'utiliser cet instrument en groupe !

Rappel sur les utilisateurs

Les triathlètes et cyclistes en général peuvent utiliser le prisme miroir pour améliorer leur position de vitesse. Cependant, cette utilisation est limitée aux lignes droites sur le plat. Il s'agira de bien s'entrainer à regarder dans le prisme miroir de façon détachée, en gardant conscience de l'environnement, surtout l'environnement sonore. Ainsi, le cycliste roulera en sécurité, et de plus en plus vite en position aéro !

Nombre d'avis sur cette rubrique : 1