Pourquoi

Pour quelles raisons utiliser un prisme à vélo ?

Alors pourquoi utiliser un tel système de miroir sur un vélo ? Il y a principalement 2 raisons, qui sont la performance et le confort. La recherche de la performance concerne le cycliste en compétition, alors que l'utilisation dans un but de confort est plus le but recherché par le cycliste amateur ou âgé. Développons ces notions ci-dessous ...

Pourquoi le prisme aide à la performance ?

En effet, on se rend bien compte, en triathlon notamment, que la position sur le vélo est un élément essentiel à la réalisation d'un bon chrono ! Certes le poids du vélo, le poids du cycliste, l'entrainement en puissance, en cadence, la durée de l'entrainement etc ... sont des éléments tout aussi importants pour être performant. Cependant, on néglige souvent le travail de la position au profit de ces autres points importants.

Travailler la position n'est pas simple. On peut se donner l'objectif d'une séance de plat passée sur les prolongateurs. Toutefois, cela ne veut pas dire que la tête sera en position correcte. Avec le prisme Vizzzz, le travail de la position aérodynamique est vraiment facilité.

L'entrainement avec le prisme de vision aéro permet finalement de comprendre la position idéale, de la répéter, et enfin de l'adopter inconsciemment. C'est à dire qu'après quelques mois, vous pourriez presque vous passer du miroir. Vous êtes habitué à rouler le front collé aux prolongateurs, et la tentation de relever la tête est beaucoup moins fréquente. Bien entendu, idéalement, rouler avec le Vizzzz en permanence est plus efficace que si vous ne l'avez pas. Sans le Vizzzz, vous relevez régulièrement la tête, c'est normal.

Le Vizzzz en live Positionnement aérodynamique en triathlon

Pourquoi le prisme aide au confort ?

Enfin, hors athlètes compétiteurs, on remarque que le miroir aéro peut aussi être utilisé en mode " confort " pour les cyclistes occasionnels ou cyclistes âgés. ces derniers adoptent souvent un guidon droit, pour ne plus avoir à courber l'échine, ni avoir à relever la tête et donc creuser la nuque.

Avec du recul par rapport au miroir, en le regardant donc à distance ( disons 40 à 50 cm ... donc plutôt éloigné ! ) on peut voir la route. Cela permet au cycliste de conserver un vrai guidon de coureur, de prendre une position de recherche de vitesse sans baisser la tête, mais en conservant une position confortable, le regard baissé vers le prisme.

En fait, dans ce cas de figure, le prisme agit comme un rétroviseur. Mais pour voir devant, pas derrière. Un petit coup d'oeil de temps en temps, et la route apparait à l'avant. Lorsque le cycliste en a envie, il relève la tête pour voir de lui même à l'avant, mais il aura reposé sa nuque pendant plusieurs minutes auparavant.

Prêt à vous passer du Vizzzz

En effet, comme évoqué plus haut, après des mois d'entrainement, vous serez surpris de constater que vous adoptez spontanément une excellente position aéro, sans miroir ! Cela est idéal pour les compétitions. Vous êtes cette fois capable de rouler avec le casque qui touche les prolongateurs ! Personnellement j'avais essayé avant de connaitre le Vizzzz ... sans jamais y réussir. Cette fois c'est chose faite, même sans le dispositif, je suis capable de rouler le front collé au guidon !

Cette fois, c'est à vous de jouer :)

Nombre d'avis sur cette rubrique : 1